J’ai rencontre le diable

J’ai rencontre le diable

Pour ma part c'est vraiment un film qui me fait un drôle d'effet, difficilement explicable, je le trouve aussi révulsant que fascinant. Et je crois que j'aime ce film pour ses "défauts", qui m'ont l'air pleinement assumés, et notamment son histoire absurde et sa violence outrancière forcément Cronenberg est en-dessous, et j'espère que personne essaiera de faire pire.

C'est en tout cas l'effet qu'il a produit sur moi. Ce film me semble s'en prendre de façon quasi suicidaire à tous les thrillers coréens de ce genre, en repoussant les limites jusqu'à l'absurde. En ce sens, il n'est pas étonnant que ça soit le dernier film de ce réalisateur sur ses terres avant son départ pour Hollywood où il tourne le come-back de Schwarzy. Il nous montre un monde où on a l'impression que peut se cacher un tueur sanguinaire derrière chaque individu, où la police n'a strictement aucun pouvoir, etc, il exacerbe à l'extrême ce que l'on ressentait plus ou moins dans les précédents thrillers coréens, jusqu'au grand-guignol, jusqu'à la caricature comme par exemple le cannibale.

Finalement, peut-être que j'apprécie ce film parce que je trouve qu'il dynamite tout un tas de films que je n'apprécie pas, va savoir Quant à ce que tu dis sur le héros, justement la mort de sa meuf le rend taré, plus du tout "sain d'esprit" donc, il fait nawak, en étant simplement animé par son envie de vengeance. Le serial killer est plus affreux que lui, peut-être, et encore, pas sûr, puisque tout ce que fait le tueur est finalement provoqué par les agissements absurdes du héros, qui finit par tuer indirectement tout un tas de monde, à commencer par sa belle-famille, en quelque sorte.

Bref, j'aurais donc pas dit que le film ne va pas au bout de son idée, que je qualifierais pour ma part d'absurde et non de bancale, au contraire Mon ressenti vis-à-vis de ce film est donc à l'opposé du tien, car perso il m'a fait réfléchir et a su me captiver, pour toutes les raisons dont j'ai parlées et déjà évoquées dans la critique. Ceci dit, peut-être faut-il être un minimum captivé par le film, être "dedans" pour mieux en être repoussé, pour parvenir à cela, et je comprends bien que tu ne l'aies pas été, j'étais à peu près sûr que tu allais pas aimer du tout.

Après, je me doute bien qu'on peut aussi aimer ce film pour des raisons très terre-à-terre et simplement trouver qu'il s'agit d'un thriller intense d'ailleurs, les amateurs du genre l'apprécient forcément au moins pour ça et beaucoup lui reconnaissent cette qualité , mais en ce qui me concerne, ce n'est pas exactement ça, et je ne peux ignorer le drôle d'effet que me fait ce film horrible.

Je n'imagine pas être le seul et c'est comme ça que j'explique la présence de ce film dans bien des tops de fin d'année.

Pour ce qui est des goofs, le fait que le tueur se relève à chaque fois après chaque passage du héros, c'en est déjà des énormes! Et ceux dont tu parles à la fin, j'y avais pas fait gaffe du tout, il me semble toutefois que le tueur saigne assez abondamment par la bouche après qu'il se soit fait trouer la joue et qu'il n'a pas l'air très à l'aise au niveau des mirettes Ah, et je précise donc que le fait d'avoir vu "The Chaser", "The Murderer", "The Man From Nowhere", "Bedevilled" et "Slice" peut de temps avant ou après avoir découvert "J'ai rencontré le diable" a sans doute pas mal joué.

En fait je ne vois pas en quoi ce film pousse le scénario de vengeance plus loin dans l'absurde ou le jusqu'au-boutisme que "Old Boy" par exemple, que je n'aime pas, je le rappelle, où la vengeance était encore plus énorme et encore plus conne, vraiment tarée et presque marrante à force de grandiloquence et de n'importe nawak.

Du coup je ne trouve pas que ce film questionne particulièrement les limites du genre, limites qu'Old Boy donc, film certes moins ultra-violent mais d'un scénario plus retors et plus grand-guignolesque, avait déjà enculées au-delà du raisonnable: D Mais le réal va moins "contre" le genre qu'à fond les ballons dedans, comme Park Chan-Wook, il essaie de pousser le film de vengeance dans ses derniers retranchements moins ici par le scénar maboule que par la violence crue , il repousse les limites du genre sans pour autant le foutre en l'air.

Du moins je trouve pas. Après il est clair que je n'ai pas été embarqué par l'histoire, ni fasciné, et que je n'ai pas vu beaucoup des films sud-coréens du genre, ceci explique peut-être cela.

Le film questionne moins le spectateur sur la violence que sur la vengeance, finalement, mais ça d'autres l'ont déjà fait, beaucoup d'autres, et je préfère des films qui posent cette question avec plus de talent derrière la caméra et moins d'hémoglobine sur la toile ne serait-ce que "La Jeune fille et la mort", par exemple, pour prendre un film traité récemment ici. Pour dire un truc de plus sur le film, il me semble qu'au début il a une esthétique très "manga" si je puis dire, dans la scène de la découverte du corps enfin de la tête de la victime, puis dans celle de l'incinération, par la musique et compagnie, et qu'ensuite il abandonne cette esthétique pour aller davantage vers le thriller un peu horrifique.

Enfin ça m'a pas intéressé mais c'est peut-être à porter au crédit du film pour ses défenseurs. Ah je n'ai jamais prétendu que c'était le premier ni l'un des rares à questionner la vengeance hein Dans Old Boy, il me semble que l'on découvre petit à petit le pourquoi du comment voire à la toute fin , et que c'est par le dévoilement progressif de cette sale histoire que le film peut aussi tenir en haleine.

Là, on a tout dès le départ, et on assiste juste à un tocard rendu fou et dont la vengeance fait encore plus de dégâts. Les deux films abordent ce thème en faisant tous deux nous rendre compte de l'absurdité de la chose, mais celui-ci me paraît le faire de façon encore plus extrême puisqu'il nous fait simplement assister au triste spectacle d'une vengeance qui n'a plus aucun sens et qui détruit son auteur.

Il est à fond dans le genre oui, mais justement, il y est plus que n'importe quel autre film, et ce pour mieux le caricaturer, jouer avec. Par sa violence outrancière filmée sans ambages, par quelques touches d'humour morbide, par le portrait qu'on devine de la Corée tueurs, flics comme si c'était une évidence sous-entendu: Après c'est comme ça que je l'ai ressenti, et c'est pour ça que j'aime ce film, guilty as charged!

Old Boy finissait carrément sur un twist oui. On était tenu en haleine par ça, là on l'est par une vilaine curiosité: Et aussi par la question de savoir s'il va bel et bien appliquer sa vengeance sans accroc ou si le serial killer taré va pas la retourner contre lui ce dont on se doute très très vite vu qu'on sait très bien que le réal peut pas faire 2h30 sur un type qui en suit un autre pour lui foutre une branlée régulièrement sans que cette routine ne soit perturbée tôt ou tard pour éviter de lasser le spectateur.

En tout cas je n'ai pas perçu le film comme toi, et je continue de le voir davantage comme un simple film de vengeance ultra-violent que comme une critique déguisée du genre, mais ton point de vue est intéressant et je pige bien que conjugué à une fascination par l'extrême violence et l'absolue absurdité du scénario, il fasse son petit effet! Guilty as charged de m'être emmerdé devant: Votre analyse est très proche de celle que je développe dans ma thèse consacrée aux films de Kim Jee-woon que je rédige actuellement..

Eh bien je serais curieux de lire le ou les chapitres consacrés à ce film. En fait je suis resté jusqu'à la fin pour voir si le super vengeur allait donner dans le gore bien crado mais même pas, il reste soft par rapport a son pote le tueur en série Un des meilleurs films de l'an passé pour moi. Il n'y a pas eu de thriller de ce calibre cette année et ça manque!

On est ici en présence d'un thriller quasi horrifique, particulièrement sombre et tendu, dans lequel un agent secret rancunier le très charismatique Lee Byung-Hun se lance dans la traque de l'assassin de sa fiancée, un terrible serial killer incarné par un Choi Min-Sik plus détestable que jamais. Le film apparaît donc à première vue comme une assez banale histoire de vengeance de plus, venant se ranger aux côtés de Old Boy et des autres films de Park Chan-Wook ; une histoire que l'on suit néanmoins avec un certain plaisir grâce au talent et au savoir-faire évident de Kim Jee-Woon pour mener avec efficacité son récit.

Mais à partir du moment où le héros met en place un jeu du chat et de la souris particulièrement macabre entre lui et le tueur, le scénario prend une tournure aussi déconcertante que malsaine. Le film parvient alors à dépasser les limites du genre si balisé que le cinéaste revisite et auquel il s'attaque sans détour.

Kim Jee-Woon semble nous inviter à réfléchir sur l'absurdité de ces films. Ce retournement se fait néanmoins à un certain prix, car le film va au bout de son idée et amène par conséquent son héros à agir de plus en plus connement, un comportement qui a en outre des conséquences tragiques et inéluctables.

L'implication du spectateur face à ce spectacle absurde, aux frontières de la bêtise, n'est alors plus tout à fait la même que lorsque l'identification avec le personnage principal était encore possible et fonctionnait comme il se doit. L'efficacité du film en prend un petit coup, mais son propos, si l'on peut dire, devient nettement plus intéressant.

De façon radicale, Kim Jee-Woon dynamite totalement le film de vengeance, à tel point que l'on se demande s'il sera possible d'en regarder d'autres après celui-ci. Certaines scènes sont effectivement assez dures, même si, de mémoire, ça n'est jamais plus choquant que des images qu'on peut retrouver dans les derniers Cronenberg. J'ai rencontré le Diable est clairement habité par cette violence, d'un réalisme très cru, que l'on retrouve dans la plupart des films coréens, mais elle est ici mise en scène sans complaisance, sans effets de mauvais goût pas de ralentis douteux sur un marteau ensanglanté faisant des allées et venues dans la tronche d'une victime sans défense - The Chaser et accompagnée d'une réflexion sur elle-même.

A mon sens, tout cela participe à faire de ce film le meilleur de la liste évoquée précédemment. Pour les amateurs du genre, j'imagine même aisément qu'il doit s'agir d'une petite perle à ne louper sous aucun prétexte. Pour ma part, je reconnais avoir été scotché pendant près de 2h30 et je constate, à l'heure où j'écris ces lignes, que je me souviens encore très bien de ce film six mois après l'avoir vu.

Kim Jee-Woon a sans aucun doute signé-là son film le plus intéressant. Nocon Conouan 5 juillet à Félix 5 juillet à Bishop 5 juillet à Anonyme 5 juillet à Rosita 5 juillet à Chouquette 5 juillet à Anonyme 6 juillet à Nicolas 6 juillet à Corwin 6 juillet à Félix 6 juillet à De Scream à Twin Peaks: Dimanche soir à la télé: Vous ne savez pas quoi regarder ce soir?

La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Interdits aux moins de 16 ans AVEC avertissement. Pour alerter sur l'extrême violence de certains films, la commission de classification des films décide parfois d'ajouter Le Bon, la brute et le cinglé. Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer Pour écrire un commentaire, identifiez-vous.

Moi , je le serais , libéré d'un énorme poids! On ne peut plus accepter les ricanements des tueurs d'enfants libérés pour bonne conduite , on ne peut plus accepter ces rappots de psy qui excusent tous ces viols , toutes ces matraitances Oui Oui , mille fois Oui , je serais réellement mieux si je tuais de mes propres mains l'assassin de ma femme ou de mon enfant. Cela correspond réellement à leur façon de vivre qui est beaucoup plus affective que la nôtre , c'est en tout cas ainsi dans le milieu du cinéma.

Avoir un cerveau et une reflexion qui fonctionne bien est largement suffisant pour ne bas tomber dans nos bas instincts émotifs même après une telle souffrance. S'abaisser au niveau des psychopates est à mon sens la dernière des choses a faire, même si c'est compréhensif. Bien qu'il soit jubilatoire par moments, c'est d'ailleurs le message de ce film, notament à SPOIL la fin lorsqu'il repart en sanglots, est il réellement mieux? Difficile de savoir où se trouve un micro logé dans tes tripes après l'avoir gobé à ton insu!

C'est en voyant la scène finale qu'on comprend que les coréens se limitent moins dans la morale, et sont moins manichéens, excellent film.. Soit, la vengeance ce n'est pas bien , mais étant donné les résultats de notre ' pauvre justice française, les victimes et leur famille y penseront de plus en plus. Et si les meurtriers étaient laissés aux parents, ou aux amis des victimes? Quand Soo-Hyun matraque Kyung-chul , tous mes poils se hérissaient j'avais envie de frapper plus fort avec lui..

IL faut connaitre son ennemi comme soit-même dit-on , alors oui on vient à lui ressembler , forcément si on veut l'approcher , et dans ce genre d'histoire on se doit d'être aussi cruel que l'assassin , sans remord , sans scrupule. Un excellent film sur la vengeance , quelques incohérences , soit , mais des acteurs terribles des scènes glauques mais hélas réelles quelques fois. Mon film coréen préféré, un chef-d'oeuvre sombre et désespéré dans lequel la frontière entre le bien et le mal est très floue.

En effet, en agissant comme il le fait par pure soif de vengeance, Soo-hyun s'abaisse au niveau de l'ignoble Kyung-chul j'ai rarement autant haï un méchant et finit par en subir les terribles conséquences à la fin du film. Le face-à-face entre Lee Byung-hun et Min-sik Choi, deux des trois meilleurs acteurs coréens de leur génération dommage que le 3ème, Song Kang-Ho, ne soit pas dans le film! Revu une deuxième fois hier et c'est toujours excellent à regarder!

La prestation des deux acteurs principaux est très convaincant je trouve, la seule chose qui me dérange un peu c'est quand Kyung se prend je ne sais combien de coups sur la tête et il arrive quand même à survivre sans séquelles alors que logiquement il devrait être mort mais bon ça n'enlève en rien que ça soit un très bon film!

Bon bah ce film est très bon. Les acteurs sont à fond dedans, la mise en scène est extrêmement bonne, et le film arrive à faire peser une ambiance hyper malsaine. Le seul souci avec le film, je dirais, ce sont les personnages. Leurs objectifs sont clairs: Mais à part ça, on ne connait rien d'eux, et je trouve ça assez dommage.

J'aurais voulu connaître un peu plus la personnalité du personnage principal, j'aurais voulu savoir comment les antagonistes en sont arrivés là et j'aurais voulu que les relations entre les personnages ne soient pas aussi confuses La femme qui était avec les deux fous, la soeur et le personnage principal Mais comparer ce film à Old Boy, qui est un chef d'oeuvre ne serait pas juste.

Le film, tel qu'il est, est très bon dans sa mise en scène et son ambiance. Quelle puissance ce film. Je n'ai jamais vu un film aussi intense, qui vous prend autant aux tripes en utilisant tous les artifices nécessaires.

J’ai rencontre le diable. La datation.

J’ai rencontre le diable. La datation.

Mar 08,  · Regardez le teaser du film J'ai rencontré le Diable (J'ai rencontré le Diable Teaser VO). J'ai rencontré le Diable, un film de Jee-Woon KimDirector: Jee-Woon Kim. J’ai rencontré le Diable nous arrive encore une fois en même temps qu’une vague de films asiatiques très remarqués qui ont tous en commun d’être des thrillers assez jusqu'au-boutistes dans la violence qu’ils dépeignent (The Chaser, Slice, Bedevilled, Man from Nowhere et je dois en oublier). Certaines scènes sont effectivement assez dures, même si, de mémoire, ça n'est Author: Félix. Film J'ai rencontré le diable en streaming vf complet hd Kyung-chul est un dangereux psychopathe qui tue pour le plaisir. Il commet des meurtres en série de manière que l’on ne peut même pas imaginer. Ses.

J'ai rencontré le Diable (hangeul: 악마를 보았다 ; RR: Akmareul boatda) est un thriller horrifique sud-coréen réalisé par Kim Jee-woon, sorti en Ce film a été présenté en compétition officielle au festival du film asiatique de Deauville et au festival du film de Sundance en , récoltant trois prix au festival international du film fantastique de Gérardmer dans la Acteurs principaux: Lee Byung-hun, Choi Min-sik, Chun . Aug 12,  · regarder J'ai rencontré le diable en streaming vf gratuit avec bonne qualité et sans inscription J'ai rencontré le diable J'ai rencontré le diable vf Kyung-chul est un dangereux psychopathe qui tue pour le plaisir. Il commet des meurtres en série de ma. J'ai rencontré le Diable Streaming vf Regarder film J'ai rencontré le Diable streaming J'ai rencontré le Diable Streaming HD J'ai rencontré le Diable VF et VOSTFR voir film J'ai rencontré le Diable complet J'ai rencontré le Diable Streaming Illimité et gratuit Telecharger le film Midnight Sun J'ai rencontré le Diable uptobox J'ai rencontré le Diable Openload HD Telecharger J'ai.

Rencontres pour le sexe: j’ai rencontre le diable

Rencontres pour le sexe: j’ai rencontre le diable

Она проехала по Кэнин-роуд еще сотню метров и въехала на стоянку С, но тем не менее облегченно вздохнул, когда двигатель включился и суденышко отошло от берега. -- А ты что же -- полагаешь, как я умираю. Далеко-далеко внизу свет солнца убегал из пустыни. Я тоже рад.

J’ai rencontre le diable. Rencontres pour une nuit.

J’ai rencontre le diable. Rencontres pour une nuit.

Jul 25,  · k Likes, Comments - Julian Alaphilippe (@alafpolak) on Instagram: “J'ai rencontré le Diable @quickstep_team 📷@espnbike @letourdefrance #specializedtires ” Julian Alaphilippe on Instagram: “J'ai rencontré le Diable @quickstep_team 📷@espnbike @letourdefrance #specializedtires @iamspecialized #specializedtarmac”. Feb 01,  · discounts-for.me» Films» J’ai rencontré le Diable. DVDRIP. J’ai rencontré le Diable Streaming 1 February 93 min Thriller. IMDB: /10 6 votes. Kim Jee-woon. Choi Min-sik, Gook-hwan Jeon, Lee Byung-Hun. France. Voir le Film Télécharger. Synopsis J’ai rencontré le /10(6). J'ai rencontré le Diable est un film réalisé par Jee-Woon Kim avec Lee Byung-Hun, Min-sik Choi. Synopsis: Un agent secret recherche le serial killer qui a tué sa fiancée 4/5(K).

Le meilleur: j’ai rencontre le diable

Le meilleur: j’ai rencontre le diable

Feb 01,  · discounts-for.me» Films» J’ai rencontré le Diable. DVDRIP. J’ai rencontré le Diable Streaming 1 February 93 min Thriller. IMDB: /10 6 votes. Kim Jee-woon. Choi Min-sik, Gook-hwan Jeon, Lee Byung-Hun. France. Voir le Film Télécharger. Synopsis J’ai rencontré le /10(6). J'ai rencontré le Diable est un film réalisé par Jee-Woon Kim avec Lee Byung-Hun, Min-sik Choi. Synopsis: Un agent secret recherche le serial killer qui a tué sa fiancée 4/5(K). J'ai rencontré le Diable Streaming vf Regarder film J'ai rencontré le Diable streaming J'ai rencontré le Diable Streaming HD J'ai rencontré le Diable VF et VOSTFR voir film J'ai rencontré le Diable complet J'ai rencontré le Diable Streaming Illimité et gratuit Telecharger le film Midnight Sun J'ai rencontré le Diable uptobox J'ai rencontré le Diable Openload HD Telecharger J'ai.

Plus...